Mon compte Devenir membre Newsletters

Architectures de la Téléphonie IP

Publié le par

Pour mettre en place la Voix sur IP, le centre d'appels doit intégrer de nouveaux élémentsau sein de son réseau IP.

LES PASSERELLES (OU GATEWAYS)


Elles assurent l'interconnexion entre le réseau IP et le réseau commuté RTC. Elles facilitent donc l'ajout de fonctionnalités VoIP sur un système de téléphonie existant. C'est à la passerelle que reviennent les rôles de codage/décodage de la voix, de compression des données et de mise en paquets IP du signal voix. Les passerelles prennent aussi très souvent en compte des fonctions complémentaires, mais essentielles, comme l'annulation de l'écho, la gestion des télécopies, etc.

LES PORTIERS (OU GATEKEEPERS)


L'évolution des réseaux IP, vers une prise en charge plus intelligente des services au niveau même des noeuds, a mené à la création de "gatekeepers" qui centralisent les fonctions de routage des appels, de gestion des facturations, de contrôle d'accès, de gestion des flux. C'est un composant très important de l'architecture de la téléphonie IP puisqu'il joue le rôle de point central vers lequel converge tous les appels. Il peut être perçu comme un commutateur virtuel. Dans le cas des centres d'appels, il est chargé de la gestion des appels et de la maintenance d'une liste des appels en cours. C'est également lui qui met en oeuvre la VoIP sans mettre en péril le réseau data.

LE MCU (MULTIPOINT CONTROL UNIT)


Lié au protocole H323, le MCU est un gatekeeper évolué capable de gérer la communication à plusieurs et la diffusion multiple. Ce composant est optionnel.

L'IP-PBX (OU IPBX OU PABX/IP)


En théorie, il s'agit de l'implémentation "tout IP" des fonctionnalités des traditionnels PABX. En pratique, la plupart des iPBX du marché sont souvent des PABX traditionnels auxquels on ajoute des cartes IP. L'iPBX joue alors à la fois le rôle de PABX, de gateway et de gatekeeper (dans une certaine limite).

LES TERMINAUX IP


Avec la VoIP, les bons vieux téléphones sont remplacés par soit des PC disposant de logiciels de téléphonie IP, soit des terminaux spécifiques ayant les fonctionnalités et l'apparence des téléphones traditionnels, mais qui sont directement reliés au réseau informatique IP de l'entreprise. Signalons toutefois que cette liste de composants n'est pas exhaustive. Il faut y ajouter des éléments traditionnels de l'IP, comme les routeurs, mais aussi des éléments nouveaux pour gérer des fonctionnalités supplémentaires, comme des serveurs multimédia, par exemple. Par ailleurs, on voit de plus en plus apparaître des matériels intégrant plusieurs fonctionnalités en une seule "boîte" (gateway, gatekeeper, firewall, proxy, media serveur, etc).