Mon compte Devenir membre Newsletters

Allô fil jeunes : un positionnement local

Publié le par

Créée il y a un an et demi, la ligne d'écoute des jeunes des Hauts-de-Seine oriente vers les structures d'accueil du département les adolescents qui expriment le besoin d'être aidés sur des questions liées à leur santé.


« Seul média vraiment anonyme, le téléphone libère la parole », explique Marie-Denise Cuny, responsable de "Allô fil jeunes". Cette ligne, née de son initiative personnelle suite à la lecture d'un rapport du Conseil général des Hauts-de-Seine sur la santé des jeunes, est ouverte depuis 18 mois. Elle bénéficie du soutien du Département et du Codes 92 (Comité départemental pour l'éducation de la santé). « Les jeunes sont sous-informés, constate Marie-Denise Cuny. Ils souffrent d'un manque de dialogue avec leur entourage sur des questions importantes de la vie. » De plus, les disparités entre les modes de vie, les rapports à la santé en particulier, sont considérables d'une ville à l'autre. C'est ce qui ressort du rapport du Département qui compile les réponses à des questionnaires, distribués lors de l'opération de prévention "Giga la vie". Cette manifestation, organisée en 1997 dans 14 villes des Hauts-de-Seine, et destinée aux élèves de 4e et 3e, avait pour thème la santé (hygiène dentaire, contraception, prévention de la toxicomani...).

Onze jours de formation


"Allô fil jeunes" est une ligne de proximité. Les écoutants orientent les jeunes vers des institutions, services sociaux et des centres d'aide ou de soins, et de prévention proches de chez eux. « Nous donnons des informations locales qu'une ligne nationale ne peut pas fournir », ajoute Marie-Denise Cuny. Deux ans auront été nécessaires pour l'ouverture de la ligne. Outre des fonds départementaux, elle bénéficie de l'aide de financeurs privés, notamment du Lions Club, et de professionnels bénévoles (enseignants, psychologues, médecins). Se relayant à raison de trois heures par semaine, les 17 volontaires se sont engagés à poursuivre leur action pendant au moins trois ans. « L'écoute est un métier à part entière, explique Marie-Denise Cuny. Aussi les bénévoles suivent-ils une formation initiale de 11 jours, délivrée par l'Ecole des Parents et des Educateurs, association régie par la loi 1901 qui a créé en 1993 la ligne nationale "Fil Santé Jeunes". » Allô fil jeunes reçoit entre 100 et 110 appels par mois, d'une durée moyenne de 10 minutes. Les thèmes les plus abordés sont la sexualité et le mal-être. Depuis cette année, la brochure de présentation de la ligne, mise à disposition dans les mairies, les école..., précise que les parents peuvent aussi appeler. Ceux-ci représentant 10 % des appelants, Marie-Denise Cuny envisage la création d'une ligne qui leur serait dédiée.

Mot clés :

Antoinr Bienvenu