Mon compte Devenir membre Newsletters

Adia propose des contrats de qualification aux handicapés

Publié le par

Présente depuis 1998 sur les problématiques d'insertion professionnelle des personnes handicapées, la société d'intérim propose une formation au métier de la relation client en collaboration avec l'Adapt du Val-d'Oise et le CREP de St-Etienne.


La société de travail temporaire Adia proposera, en février prochain, des contrats de qualification sur les métiers de la relation client aux personnes handicapées. D'une durée de neuf mois, la formation s'articulera autour d'un axe théorique de treize semaines et d'une charnière pratique en entreprises de vingt-trois semaines. Les candidats recevront, à l'issue de leur apprentissage, un titre de chargé de clientèle de niveau 4, homologué par le ministère du Travail.« Il y a deux objectifs à cette formation. D'une part, satisfaire les demandes des entreprises et enlever les freins au recrutement de personnes handicapées. D'autre part, faire venir ces personnes sur les métiers de la relation client », explique Katia Delmas, chef du marché Télé Web Services chez Adia.

Des partenaires au rôle bien défini


La société d'intérim n'en est pas à son coup d'essai. Elle est partenaire depuis 1998 de la Semaine pour l'Emploi des Personnes Handicapées. En étroite collaboration avec l'Adapt, l'association pour la réinsertion sociale et professionnelle des personnes handicapées (voir encadré). Un partenaire que l'on retrouve sur le projet de formation avec le CREP, (Centre de Rééducation Professionnelle) de St-Etienne. Et, comme dans tout partenariat, à chacun son rôle.« Nous proposerons une formation individualisée à distance », explique Valérie Paparelle, directrice de l'Adapt du Val-d'Oise. L'association se charge d'accueillir les candidats dans ses locaux ou dans des points d'accès à la téléformation. Les formateurs sont spécialisés sur le produit centre d'appels. Ils appartiennent à l'Adapt de Sarcelles et au CREP de St-Etienne. Ils opéreront à distance. L'Adapt apporte également sa connaissance du monde associatif dédié aux handicapés. Elle devrait, dans le courant du mois, adresser l'offre de formation à environ deux cents structures dont les ANPE locales. Le centre de rééducation de St-Etienne doit, pour sa part, prendre à sa charge le déroulement des deux jours d'examen à l'issue des neuf mois de formation des candidats. Du côté de chez Adia, le réseau dédié à l'activité des centres d'appels met son savoir-faire dans la balance. Il se charge du recrutement des candidats et met à disposition son réseau d'entreprises. « Nous serons dans une logique de partenariat avec les entreprises », précise Katia Delmas. Au départ, seule une petite dizaine de stagiaires est prévue. Un nombre jugé idéal pour roder l'organisation et le schéma d'apprentissage. D'ores et déjà une entreprise (non précisée) serait prête à accueillir les futurs apprentis. Les premiers contrats de qualification seront limités géographiquement puisque ouverts à la région parisienne. Ils devraient concerner des handicapés disposant d'une reconnaissance Cotorep de niveau A. C'est-à-dire des personnes ayant un handicap léger ne nécessitant pas d'aménagement particulier du poste de travail. Il pourrait rapidement s'ouvrir à d'autres niveaux. A terme, il n'est pas exclu que la formation soit étendue à l'ensemble de l'Hexagone.

Cegetel : premiers retours d'expérience


Début octobre, la plate-forme téléphonique SFR à Lyon (Groupe Cegetel) accueillait six déficients visuels en contrat de qualification. Un partenariat conclu avec un établissement scolaire spécialisé à Villeurbanne. « Nous avons adapté les postes de travail. Pour le reste, nous avons réalisé des modifications au fur et à mesure », indique Evelyne Cruz, directrice du site de Lyon. Mise à part l'installation d'un agrandisseur d'écran, aucun aménagement spécifique n'a été réalisé. Si ce n'est dans le fonctionnement interne de la structure. Exemple : l'affichage des plannings. Ils ont été rendus plus lisibles. Comme le précise la directrice, « de toute façon, tout le monde les trouvait illisibles ». En termes de formation, Cegetel Services a réalisé des opérations à destination de ses formateurs et des tuteurs. L'objectif étant d'adapter, pour les uns, la formation au handicap et, pour les autres, de mieux appréhender le handicap qu'ils allaient rencontrer. « L'accueil de personnes avec un handicap demande une anticipation. Je pense que nous sommes obligés d'individualiser chaque handicap », estime Evelyne Cruz. L'objectif étant en mai 2004 de recruter les stagiaires. De son côté, l'école de Villeurbanne se dit satisfaite de l'expérience. Même s'il est encore tôt pour faire un bilan, la formation pourrait être reconduite dès la fin de cette première session.

Un numéro pour s'informer


L'Adapt, l'association pour la réinsertion sociale et professionnelle des personnes handicapées, dispose d'un numéro d'information (0825 03 4000). La plate-forme téléphonique a pour vocation de répondre aux questions des personnes handicapées et de leur famille. Elle apporte conseils et informations sur les différentes aides et soutiens dont les personnes peuvent bénéficier. Ce numéro ressource est également ouvert aux entreprises désireuses de recruter une personne handicapée. L'unique téléopérateur est en mesure d'informer sur la législation et les dispositifs d'aide au recrutement.