Mon compte Devenir membre Newsletters

Adia : 1 500 CV de téléopérateurs en base

Publié le par

L'agence spécialisée dans le travail temporaire a développé une offre de services reconnue autour des métiers de la relation client.


En plus de son site internet, dont la base draine quelque 45 000 CV (les téléopérateurs représentent 5 % des inscriptions), Adia a mis au point une série d'outils afin de normaliser son recrutement. Les responsables d'agences sont ainsi chargés d'établir une présélection via un entretien téléphonique où ils valident une série de qualités a minima telles que l'aisance téléphonique, la concision des réponses, l'articulation logique du discours ou la qualité de l'écoute du candidat. S'il réussit, Adia le convoque à un entretien collectif où l'on tente, par le biais de la présentation ou de jeux de rôles, de saisir son niveau d'implication. Mais Katia Delmas le reconnaît elle-même, ces techniques restent, peu ou prou, de l'ordre de l'empirique, permettant, tout au plus, de valider le parcours professionnel et de tester la motivation. Le fait de devoir gérer un recrutement de masse, ne leur offrant guère la possibilité d'évaluer les réelles capacités de chaque individu. Au final, c'est plus au fur et à mesure des missions réalisées que l'agence est en mesure de se faire une vraie idée du profil de ses intérimaires. C'est sans doute pour cela qu'elle commence souvent par des missions peu gratifiantes. « Nous les prévenons souvent que nous allons leur proposer en premier lieu une mission difficile du point de vue de leur engagement. La contrepartie, c'est que, s'ils réussissent, s'impliquent et restent, ils apprennent très vite les bases de leur métier. Après, nous sommes en mesure de leur proposer des missions plus élaborées et mieux payées », avoue Katia Delmas.