Mon compte Devenir membre Newsletters

Accord : l'intérim, allié obligé d'un recrutement massif

Publié le par

Pour trouver 120 chargés de clientèle, l'établissement bancaire a eu recours à plusieurs agences de travail temporaire.


Afin de mettre en place un dispositif qui se révèle en mesure de sélectionner le bon grain de l'ivraie, le recours à l'intérim prend tout son sens. Car il est alors un allié pour des centres d'appels qui recrutent en masse. C'est ainsi le cas de la banque Accord qui, tout au long de l'année passée, a oeuvré à recruter quelque 120 chargés de clientèle pour venir enrichir ses plateaux du Nord de la France. Florine Garet, responsable du recrutement de la banque, estime qu'elle n'aurait pas pu faire face sans. « Nous avons vu les trois ou quatre agences d'intérim avec lesquelles nous travaillons régulièrement. Leurs représentants sont venus sur nos plateaux comprendre nos exigences. Différentes réunions ont aussi été l'occasion d'affiner avec eux les profils recherchés. » Les agences d'intérim lui ont alors fait parvenir une sélection de curriculums vitÆ que Florine Garet s'est ensuite chargée de trier. « Il y avait une série de prérequis. Nous cherchions de l'habileté chez nos futurs collaborateurs. Peu importait alors l'expérience ou les métiers précédents, du moment que nous trouvions le tempérament ad hoc : le goût de la communication et l'aisance téléphonique. » Si le candidat était retenu, suivait alors une mission de six semaines en intérim qui servait de test grandeur nature avant une embauche définitive en CDI. Force est de constater toutefois que la sélection des agences d'intérim ne correspondait pas, dans 30 à 40 % des cas, aux choix définitifs de la responsable du recrutement de la banque. Pour autant, pour cette dernière, cette solution s'est avérée avantageuse.