Mon compte Devenir membre Newsletters

AD Marketing : la réservation est affaire de spécialistes

Publié le par

Lancée en avril 2001, fondée par un ancien responsable du call center de Fréquence Plus, la société compte 228 postes de travail entre Saint-Ouen et Abbeville. Premier client : Travelprice.


« Nous avons tous suffisamment d'expérience dans la profession pour ne pas refaire les erreurs commises dans le passé. » Clientèle au tout venant, dictature du moins disant, contrats de travail précaires pour les salariés, formation au lance-pierres... autant de pratiques viciées qui ont terni de manière tenace l'image d'une profession. Et que refusent d'emblée les fondateurs d'AD Marketing, société créée en avril dernier sur l'apport de deux sociétés d'investissement et d'un credo : l'outsourcing est affaire de spécialistes. AD Marketing se positionne comme une société de gestion de services clients très majoritairement orientée vers les mondes des transports, du voyage et de la réservation. L'un des deux co-dirigeants, Bertrand Delamarre, était auparavant responsable du call center de Fréquence Plus (Air France). AD Marketing, qui a signé un premier contrat avec Travelprice, n'a pas lésiné sur les moyens. Deux sites : celui de Saint-Ouen, qui se veut la vitrine de l'entreprise, compte depuis septembre 100 postes de travail, celui d'Abbeville abrite d'ores et déjà 128 positions.

CDI TEMPS PARTIELS EN ANNUALISATION


Les trois quarts des postes sont équipés de la solution Hermès Pro Interactive de Vocalcom : CTI, SVI, émission, réception, e-mailing, call back, co-browsing, chat..., le tout en interface avec les systèmes GDS des transporteurs. Quant au quart restant, il est destiné à accueillir les applications propriétaires ou spécifiques de clients. Les conseillers d'AD Marketing sont recrutés pour des CDI en annualisation 35 heures sur un volume de 1 600 heures. « Nous fonctionnons sur du 35 heures payées 39. En fait, nous pratiquons beaucoup le temps partiel annualisé, ce qui nous permet de prévoir très à l'avance le dimensionnement des équipes. Lors des baisses d'activité, les salariés continuent d'être payés, sans qu'il soit pour autant nécessaire de les faire tous venir », précise Bertrand Delamarre. AD Marketing propose un salaire fixe mensuel de 8 500 F brut, plus primes au volume d'affaires en saison basse et primes au nombre de dossiers traités en saison haute. Soit en moyenne 1 500 F de variable mensuel. « Notre rôle consiste à mettre à des jeunes gens le pied à l'étrier de la vie professionnelle, affirme Bertrand Delamarre. Idéalement, les téléconseillers devraient rester entre un an et un an et demi chez nous, avant de se découvrir de nouvelles perspectives. » Spécialisation de l'activité oblige, la société délivre néanmoins un mois complet de formation initiale. « Dans la réservation, les agents ne sont vraiment bons qu'au bout de quatre mois », poursuit Bertrand Delamarre. AD Marketing, qui table sur un CA de 30-40 MF fin 2002, envisage d'ouvrir un site de 30 à 50 postes à Barcelone, opérationnels dès janvier 2002.