Mon compte Devenir membre Newsletters

2012... OU 2035?

Publié le par

Au moment où tous les esprits sont concentrés pour deviner le nom de celui qui dirigera la France le 6 mai 2012, j'ai eu envie de m'intéresser à ce qui se passera dans plus de 20 ans, en 2035, en répondant à une question aussi simple que saugrenue: quelles seront les dix plus grandes entreprises mondiales en 2035?

En 1987, lorsque j'évoquais la jeune entreprise Apple et son Macintosh dans mes premières conférences sur «Service compris», j'étais loin d'imaginer que 25 ans plus tard, cette entreprise décrocherait le titre de première capitalisation boursière mondiale. Quand j'évoque aujourd'hui Facebook, j'ai du mal à réaliser qu'elle n'existe que depuis huit ans. Tout aussi surprenant est le résultat du classement dénommé «Franklin Global, 2035», du nom de l'éditeur exécutif de l'hebdomadaire économique britannique The Economist, qui devrait bientôt faire l'objet d'un livre. Comme il le dit lui-même: «C'est une prévision subjective qu'il ne faut pas trop prendre au sérieux: un jeu d'esprit, le résultat d'une pensée sur les grandes tendances qui vont influencer le monde dans les années qui viennent.»

Quelles seront les entreprises qui domineront en 2035? Et que peuvent-elles nous apprendre sur les tendances qui sont à l'oeuvre actuellement?

Premier constat de Daniel Franklin: la durée de vie des grandes entreprises a largement chuté. Aux Etats-Unis, en 1920, elle était de 65 ans ; elle est désormais de 10 ans. Sur les 500 premières firmes mondiales de 1957, seules 74 existaient 40 ans plus tard. Le mouvement a toutes les chances de se poursuivre. Deuxième constat: les frontières entre secteurs d'activité s'estompent. Les technologies de l'information sont présentes partout, l'électronique est incontournable dans l'automobile, les questions d'énergie obligent à imaginer de nouveaux métiers, etc. A l'instar d'Apple et la musique ou Google et la publicité, de nouveaux entrants changent les règles et obligent les acteurs historiques à penser autrement et à redéfinir leur «business model». Un autre facteur de rupture devrait nous intéresser au plus haut point: la connaissance de plus en plus fine d'un nombre toujours plus élevé de consommateurs. L'acquisition de données sur les habitudes d'achat de nos clients pourrait être l'enjeu de demain et pousser les entreprises à changer leur modèle. «Dès maintenant, les technologies permettent de connaître une foule d'informations sur les goûts de chacun», rappelle l'auteur qui imagine ainsi une fusion entre Google et Goldman Sachs.

Et voici le top 10 mondial des entreprises en 2035:

1. Exxon-Hydro: un géant des matières premières toujours en tête, pourtant la ressource la plus précieuse n'est plus le pétrole, mais l'eau.

2. Tatasoft: l'Indien Tata acquiert un Microsoft en difficulté devenant ainsi le plus grand acteur mondial de logiciel.

3. Qatar Holdings: ce fonds souverain est un acteur majeur dans l'immobilier ou l'industrie agroalimentaire et minière.

4. GGS: le géant financier GGS, anciennement Google Goldman Sachs domine grâce à sa capacité à anticiper les besoins du client et à gérer le risque.

5. Shanghai Automotive: la Chine domine le monde de l'industrie automobile.

6. GlaxoSmithKlinePfizerDaiichiNovartis Teva: c'est l'évolution naturelle des grands groupes pharmaceutiques qui profitent du vieillissement de la population occidentale.

7. Oxbridge Harvard: l'éducation devient une gigantesque industrie mondiale et les meilleurs anglo-saxons s'associent et dominent un secteur digital et mondial.

8. Talentia: Une start-up dont l'objectif est de résoudre la quête de talents des entreprises dans le monde.

9. ManuVation: Une autre start-up, spécialisée dans la production de la 3D ou des techniques industrielles «additionnelles». Ses machines révolutionnent la production dans le monde entier.

10. BollyDis: Bollywood et Disney s'associent pour diriger le secteur du divertissement aussi bien dans les pays riches que dans les pays émergents. Avec moins de 1 % de la population mondiale, la France fait pâle figure dans ce classement. Pas grave puisque les frontières entre les industries et les pays ont tendance à disparaître, selon l'auteur de cette démarche riche d'enseignements, avec des pistes qui s'additionnent et se combinent pour dessiner le futur du monde des affaires. Vous, chez qui travaillerez-vous en 2035?

RALPH HABABOU directeur général de PB RH conseil L'Etat d'Esprit Service

RALPH HABABOU directeur général de PB RH conseil L'Etat d'Esprit Service

RALPH HABABOU directeur général de PB RH conseil L'Etat d'Esprit Service

Auteur de Service gagnant (éd. First, 2007), de Génération W (éd. First, 2009), Service client pour les nuls (éd. First, 2010) et Consultant pour les nuls (éd. First, 2012) www.pbrhconseil.com; www.generationw.fr et www.serviceclient-pourlesnuls.com.